Rechercher
  • Marc Lorel - Content man

La fin des masques gratuits : l'État se désengage-t-il ?

Mis à jour : nov. 10

La nouvelle est officielle depuis le 23 octobre dernier : l'État ne met plus à disposition ses stocks pour approvisionner gratuitement les professionnels de santé libéraux et les personnes disposant d'une prescription médicale via les officines.

La fin des masques gratuits

La fin des tensions d'approvisionnement en masques justifie-t-elle le retrait de l'État ?


Dans un communiqué de la Direction Générale de la Santé (DGS), l'état justifie officiellement son retrait dans la distribution de masque gratuit en officine. (lire le communiqué complet).


Selon l'État, la disponibilité de stock de masques à des prix de marché justifierait ce choix. Outre des questions de disponibilités de masques et d'une situation considérée comme normale, on peut s'interroger sur l'opportunité saisie par l'état de se désengager de la gestion de stock de masques.


Cependant, il faut noter que la mesure pourrait être simplement "temporaire". Le communiqué précise que : "En cas de crise ou de forte tension d’approvisionnement, une nouvelle distribution de masques à partir du stock État pourra avoir lieu, au bénéfice des professionnels de santé et des autres bénéficiaires (personnes malades, cas contact ou à haut risque médical auxquelles des masques sont prescrits, accueillants familiaux et salariés de particuliers employeurs) par le canal des pharmacies d’officine. En cas de tension d’approvisionnement sur un autre équipement que les masques, disponible dans le stock COVID national, la mise en œuvre d’une distribution gratuite pourra être envisagée par le biais des pharmacies d’officine."


De nouvelles directives d'approvisionnement en masques pour les professionnels du secteur libéral


Le secteur ambulatoire a été informé dès le 31 juillet par la DGS, que chaque professionnel de santé devrait s'équiper à partir du 5 octobre. Tous les EPI (Équipement de Protection Individuel) comme les masques chirurgicaux et FFP2, gants, blouses, charlottes, tabliers, lunettes, doivent être achetés par chaque professionnel.


Un stock de sécurité de 3 semaines de consommation en temps de crise doit être constitué pour la prise en charge de patients Covid. Cependant, le ministère a décidé de faire la bascule progressivement. Il autorise la fin de la distribution des masques en officine, issus du stock État, jusqu’à épuisement du stock restant au sein des pharmacies et des grossistes répartiteurs, conformément à l’article 2 de l’arrêté du 3 octobre 2020.


L'État indemnisera directement les officines


Pour tous les autres bénéficiaires de la distribution gratuite de masques chirurgicaux depuis les pharmacies d’officines la situation est différente. On parle ici des personnes malades de la Covid-19, des cas contact ou à très haut risque médical. Toutes ces personnes pourront, sur la base d'une prescription médicale ou sur indication de l’Assurance Maladie, bénéficier d'un approvisionnement gratuit via les officines.


Les masques distribués seront toujours remboursés par l’Assurance Maladie aux pharmaciens selon les conditions prévues par l’arrêté du 10 juillet 2020. Ce dispositif est élargi aux accueillants familiaux et aux salariés de particuliers employeurs intervenant auprès de personnes âgées ou de personnes en situation de handicap pour les actes.


Tarifs applicables aux masques de protection, pour les patients éligibles à une prise en charge par l'Assurance maladie

Pour conserver une marge sur la distribution des masques, les officines devront trouver par elles-mêmes des distributeurs aux meilleurs prix. Finsight vous accompagne dans votre approvisionnement en masques EN14683 et plus largement sur les EPI.


Contactez notre équipe pour plus de renseignements : j.danna@finsight.fr






 
  • LinkedIn